<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id={your-pixel-id-goes-here}&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">

Demander une démo

Améliorez le niveau de langue anglaise opérationnel de vos apprenants

Valorisez le CV de vos apprenants avec un bon niveau d'anglais opérationnel

 

Déjà très demandé par le passé, l’anglais l’est toujours plus aujourd’hui. Cela est notamment dû au digital qui développe les échanges à l’international en entreprise.

Il est important de proposer à vos apprenants une formation leur délivrant des compétences en anglais professionnel. Un niveau pratique à atteindre dans une langue étrangère est le niveau opérationnel : 

Détaillons ensemble chacun de ces points et conseils pour tout savoir sur le niveau de langue anglaise opérationnel. 

A quoi correspond le niveau de langue opérationnel ?

En France, on se base simplement sur les niveaux de langue du Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues (CECRL). Il classe la maîtrise des langues étrangères par niveaux de langues du A1 au C2 selon les compétences du locuteur : le niveau opérationnel correspond à B2.  

Pour certifier un niveau de langue (oral et écrit), les apprenants de votre école devront passer un test pratique de langue étrangère qui aboutira à un rapport indiquant leur niveau de compétences et leur maîtrise de la langue anglaise. Il serait très utile de proposer à vos apprenants une formation en langue étrangère de niveau B2. De cette manière, ils pourront certifier un niveau de langue professionnel ou opérationnel en anglais. 

Consultez notre article sur les niveaux du cadre européen commun de référence pour les langues et les tests équivalents pour certifier de ces niveaux.

Concrètement, le niveau B2 signifie que votre apprenant est opérationnel en anglais professionnel et pratique. Cela se résume néanmoins à sa simple spécialité. Le niveau B2 représentant un niveau moyen-supérieur (entre A1 et C2), le locuteur a les compétences pour comprendre la portée implicite de textes, discours ou conversations orales.

Il comprend les discussions techniques, les idées articulées dans un texte, pourvu qu’elles concernent sa spécialité professionnelle. Au niveau de l’expression, un apprenant validant un niveau B2 dispose des compétences nécessaires pour rédiger des textes organisés, détaillés, et argumentés sur un grand nombre de sujets. 

Le CECRL nous dit également que les apprenants de votre école (BTS ou autres formations) de niveau B2 opérationnel possèdent des compétences en anglais pour discuter spontanément avec des locuteurs du pays étranger anglophone dans lequel ils se trouvent.  

Pour aller plus loin : découvrez les compétences linguistiques attendues pour un niveau de langue débutant, un niveau de langue intermédiaire ou un niveau de langue avancé C1 ou C2.

Pourquoi certifier le niveau opérationnel de langue étrangère de vos apprenants ?

Les entreprises ont toujours davantage besoin de collaborateurs ayant des compétences en anglais. Une certification valide le niveau d’un candidat, de manière plus fiable qu’une simple affirmation sur le CV. 

A l’heure actuelle, le digital et l’omniprésence d’internet renforcent les échanges internationaux, et donc, dans le même temps, le besoin de parler anglais, notamment un anglais professionnel, autant technique que conversationnel. Les candidats à de nouveaux emplois ont tendance à indiquer une maîtrise de l’anglais qui est parfois tout simplement surestimée.

Une certification permet de lever tout doute : un simple test valide les compétences et le niveau d’anglais objectif (débutant, seuil, opérationnel, ou maîtrise). Cela signifie donc que les compétences des apprenants de votre école sont avérées. 

Pour les rendre compétitifs auprès des entreprises, assurez-vous de leur proposer une formation qui leur donnera, en anglais professionnel, les compétences suivantes :

  • converser,
  • débattre,
  • négocier,
  • etc. 

En faisant, dans votre école, certifier le niveau de langue de vos apprenants, vous leur permettez donc de sortir du lot simplement. Auprès des entreprises, ils présenteront des c ompétences et un niveau de langue professionnel opérationnel en anglais avérés et pourront se démarquer des autres candidats. 

tout savoir sur les certifications

L'enquête de Cadremploi et l’anglais

En 2016, Cadremploi réalisait une étude sur le niveau d’anglais professionnel des cadres et leur utilisation d’une langue étrangère en contexte d’entreprise. 86% des cadres révélaient avoir eu recours à une langue étrangère en entreprise. A 99%, c’est l’anglais qui est utilisé. Pourtant, un tiers de ces cadres d’entreprise (36%) estiment que leur niveau est insuffisant. Un autre tiers seulement considère avoir le niveau opérationnel. 

On comprend donc aisément que permettre aux apprenants de votre école d’atteindre ce niveau de langue anglaise ne doit pas rester qu’un conseil. Il s’agit d’un véritable enjeu. 

Les difficultés en langue anglaise sont différentes selon les situations. Ainsi, l’oral, sans surprise, est toujours considéré comme plus difficile que l’écrit. 45% des sondés estiment que prendre la parole en anglais est difficile. L’écrit est perçu comme plus facile, notamment les emails, auxquels ils sont habitués.

D’après l’enquête de Cadremploi, les personnes interrogées ont également conscience que leur niveau de langue anglaise insuffisant peut se révéler un frein à une poursuite de carrière. 7 cadres sur 10 renoncent à postuler à une offre lorsqu’ils estiment leurs compétences en anglais inférieures au niveau attendu. Enfin, ils sont 80% à redouter un entretien en langue étrangère, ne s’y sentant pas préparés. 

Cette enquête s’avère très intéressante car elle fait état d’un problème de niveau de langue dans le monde de l’entreprise, en France. De ce problème, il faut voir une opportunité. La solution est de renforcer la formation de nos apprenants français pour leur permettre de combler ces lacunes en anglais et d’atteindre un niveau opérationnel en sortie d’école, de BTS ou d’autres formations. 

Valorisez le niveau de langue anglaise de vos apprenants sur leur CV

Comme dit plus haut, trop souvent les niveaux de langue sont mal estimés sur les CV. Les mentions, incomplètes ou passe-partout, sont inutiles. Voyons ensemble comment conseiller les apprenants de votre école pour qu’ils valorisent leur niveau de langue (notamment opérationnel) sur leur CV

 

Conseil n°1 : évaluez leur niveau de langue

Pour décrire un niveau de langue, encore faut-il le connaître. Commencez donc par faire évaluer la compétence en langue anglaise de vos apprenants. Seul, on se surestime ou on se sous-estime. Un test de langue comme le TOEFL ou le TOEIC sera à même de donner un résultat clair, se traduisant en un niveau de langue déterminé.


Autre point essentiel : faire comprendre à vos apprenants que l’anglais n’étant pas leur langue maternelle, il est normal qu’ils aient un accent français lorsqu’ils le parlent. Bien sûr, il est important de travailler son accent pour pouvoir être compris. Toutefois, le plus important reste d’avoir du vocabulaire, notamment le vocabulaire adapté. Leur niveau n’est pas mauvais pour autant du simple fait qu’ils ont un accent. 



Conseil n°2 : guidez-les à indiquer au bon endroit leur niveau

Selon les postes convoités, on n’indique pas son niveau de langue au même endroit sur son CV. Cela dépend tout simplement de l’importance de la langue dans la candidature et dans la fiche de poste. Si le poste à pouvoir impose un niveau de langue, il faut l’intégrer dès le titre de la candidature, en même temps que son poste. On le détaillera par la suite dans une rubrique langues.

En revanche, si la langue supplémentaire n’est qu’un plus, le niveau de langue étrangère peut être mentionné avec les autres langues ou les centres d’intérêts. 

 

Conseil n°3 : guidez-les à employer les termes corrects

Enfin, la troisième étape pour vos apprenants consiste à employer des termes corrects et facilement compréhensibles par tous. En effet, il est bon d’employer les termes faisant consensus. Si l’on emploie l’anglais au travail tous les jours, on pourra utiliser “courant”. Si c’est moins fréquent “lu, écrit, parlé” sera suffisant.

Si le niveau est faible ou mauvais, on se contentera de “notions”. En revanche, un niveau de langue moyen pourra être plus vendeur en étant présenté comme “en progrès”. Enfin, un niveau opérationnel sera mis en avant dans un domaine technique précis. 

Pour améliorer encore ces informations, on peut ajouter des compétences techniques spécifiques qui prouvent la capacité en langue étrangère : par exemple, “rédaction de comptes-rendus en anglais”. Indiquer les examens de langue et les scores est aussi un très bon moyen d’attester son niveau de langue. Enfin, rédiger entièrement son CV et sa lettre de motivation en anglais peut aussi être un moyen de se démarquer en prouvant ses capacités langagières.

Employez des termes clairs pour mettre en avant le niveau d'anglais de vos apprenants

Formez vos apprenants à l’anglais avec GlobalExam

Qu’est-ce que GlobalExam ? Nous sommes une plateforme de formation en ligne aux langues étrangères. Nous proposons des formations sous forme d’e-learning en français, espagnol, allemand, chinois, et, bien sûr, anglais. L’anglais des affaires, ou Business English, fait aussi sans surprise partie de nos programmes. 

Nos parcours d’apprentissage sont ouverts à la fois aux étudiants, aux collaborateurs d’entreprise, et, bien sûr, aux apprenants, issus d’écoles et de centres de formation. 

Non seulement nous aidons vos apprenants à progresser grâce à nos contenus en ligne, nous les aidons aussi à faire valider leur niveau de langue, notamment opérationnel.

Comment ? En proposant des formations au passage des certifications de langues reconnues à l’international. Nous formons à pas moins de 35 certifications :

  • TOEIC,
  • TOEFL,
  • IELTS,
  • Linguaskill,
  • DELF,
  • TCF,

Notre banque de ressources contient 500 examens blancs et 50 000 questions. Nos tests blancs sont 100% conformes aux examens officiels. Corrigés comme ils le seront le jour J, les scores obtenus sont un excellent moyen de se positionner pour progresser. Nous fournissons des corrections détaillées avec identification des compétences linguistiques.  

Pour vous, responsable d’un centre de formation, GlobalExam représente aussi des avantages administratifs non négligeables. Ainsi, les rapports d’activité et les outils d’analyse mis en place par GlobalExam sur sa plateforme de formation vous permettent de récolter très facilement les données nécessaires à l’obtention de la certification Qualiopi (anciennement Datadock).

L’espace administration de notre outil digital vous fournira le taux de présence de vos apprenants, le suivi de leurs progrès, leurs résultats obtenus suite à la formation. Vous n’aurez plus qu’à accompagner votre demande de ces informations. 

Vous pouvez également financer ces formations par le CPF ou le dispositif FNE, pour maîtriser votre budget. Nous intégrons notre solution à votre logiciel LMS, le cas échéant, et vous faisons gagner du temps sur la gestion de vos programmes d’apprentissage grâce à notre plateforme agile et ergonomique.

GlobalExam est la solution pour aider vos apprenants à certifier leur niveau d’anglais opérationnel.

Demander une démo
Les rédacteurs de GlobalExam

Article rédigé par Les rédacteurs GlobalExam

Experts de la formation linguistique, formateurs et enseignants, notre équipe de rédacteurs partage avec vous notre passion ! Vous avez aussi des questions, conseils ou messages ?
Dites-nous tout !

2 décembre 2021

L'apprentissage des langues : vecteur d'opportunités internationales

S'inscrire

Envie d’en savoir plus ?

Demander une démo