<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id={your-pixel-id-goes-here}&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">

Demander une démo

Certification allemand : l’épreuve et l’obtention du niveau

Certification allemand : l’épreuve et l’obtention du niveau

 

Une certification en langue est souvent un sésame. Très prisée, voire exigée, par les recruteurs, les entreprises étrangères, ou encore les établissements d’enseignement, elle constitue un atout indéniable. On parle souvent des compétences linguistiques en anglais, mais rajouter une corde à son arc avec la certification en allemand, c’est mieux !

Cet article vous dévoile :

Décryptage !

 

Qu’est-ce que la certification en allemand ?

La certification allemand a été créée en 2006. Elle atteste des compétences acquises en langue allemande, dans les pôles lire, écrire, parler et écouter. Certains établissements peuvent faire passer à leurs élèves germanistes de 3e, 2de GT et 1re professionnelle (uniquement ceux qui le souhaitent et qui ont l’accord de leur famille) la certification KMK pour valider le niveau A2/B1.

Cette certification est proposée par l’Allemagne, avec la KMK, qui a signé une convention avec le ministres de l'éducation des Länder allemands. Bon à savoir : l’inscription à cette certification est gratuite.

 

Quels sont les tests d'Allemand existants ?

Voici les 4 tests d'Allemand les plus connus :

 

N°1

Le DSD1

Le diplôme de langue allemande est un test que peuvent passer les étrangers après plusieurs années d’apprentissage de la langue. Le niveau I de ce certificat correspond au niveau A2/B1 du CECRL (Cadre européen de référence pour les langues) et atteste des connaissances minimales en allemand pour accéder à un établissement d’enseignement propédeutique (Studienkolleg), année préparatoire permettant aux étudiants étrangers d’accéder aux études supérieures en Allemagne.

 

N°2

Le Bright Allemand

C’est un test de langue qui permet d’évaluer le niveau d’allemand d’un apprenant dans un contexte professionnel. Le diplôme peut être mentionné pour valoriser son CV et être exigé par un recruteur pour accéder à un poste précis. Le Bright existe dans onze langues différentes (anglais, allemand, espagnol, italien, portugais, russe, mandarin, néerlandais, flamand, suédois et français) et couvre tous les niveaux de A1 à C2 du CECRL.

 

N°3

Le WIDAF (Wirtschaft Deutsch Als Fremdsprache)

Littéralement il se traduit par « allemand des affaires en tant que langue étrangère) ». C’est un test d’allemand qui permet d’évaluer les capacités linguistiques d’un apprenant non-germanophone dans un contexte professionnel. 

Il s’adresse particulièrement aux étudiants, aux salariés en entreprise et à toute personne désireuse de connaître son niveau d’allemand pour se fixer des objectifs et progresser.

 

N°4

La certification en allemand KMK

La certification allemand KMK permet à un élève d’obtenir la certification B1, ainsi qu’une sortie au niveau A2. Pour valider cette certification de niveau B1, les candidats doivent faire leurs preuves dans chacune des différentes épreuves qui composent le test (trois épreuves écrites et une épreuve orale).

Cette certification est reconnue internationalement par la Conférence des ministres de l’éducation des Länder (KMK) ; elle est valable à vie. Elle permet de valider un diplôme, qui correspond à un niveau de maîtrise de la langue allemande.

Grâce à cette certification, les étudiants peuvent :

  • poursuivre leurs études en Allemagne, dans un établissement d’enseignement public,
  • obtenir plus aisément un stage ou un emploi en Allemagne,
  • justifier auprès d’un recruteur leur niveau d’allemand au moment de leur candidature.

La certification KMK permet donc de justifier de compétences en langue allemande, et d’ouvrir ainsi un certain nombre de portes à un étudiant… ce qui est loin d’être négligeable ! La maîtrise de la langue est un prérequis nécessaire pour prétendre suivre des cours à l’étranger, vivre la vie d’une entreprise en Allemagne, collaborer avec une société qui a besoin d’échanger avec ses interlocuteurs en allemand.

tout savoir sur les certifications

Comment faire passer une certification allemand ?

Pour pouvoir faire passer une certification en langue allemande, les professeurs doivent être habilités à le faire. Ils doivent suivre une formation qui permet d’obtenir une habilitation à présenter des candidats au DSD1 (Deutsches Sprachdiplom 1), c’est-à-dire la certification KMK. Une fois habilités, il leur suffit de s’inscrire en tant qu’enseignants examinateurs pour faire passer les épreuves et évaluer les épreuves des candidats, sous couvert de leur chef d’établissement. Il leur reste ensuite à inscrire leurs élèves sur une plateforme dédiée (en savoir plus).

Pour obtenir cette habilitation, les professeurs doivent suivre un des deux parcours DSD :

  • le parcours de formation initiale DSD-Prima, qui s’adresse aux enseignants n’ayant encore jamais reçu de formation aux modalités d’évaluation à la certification (il leur sera alors expliqué tout ce qu’il y a à savoir sur la certification, ses enjeux et ses critères),

  • le parcours « DSD-Expert : Les enjeux pédagogiques et éducatifs de la certification en allemand », qui s’adresse aux enseignants qui avaient déjà suivi une formation initiale DSD dans le passé (cela leur permet d’actualiser leurs connaissances et compétences, et de rester au plus près des besoins de leurs élèves).

À noter : lors des épreuves proprement dites, un minimum de 10 candidats sera requis, et il ne faudra pas dépasser les 40 candidats. C’est l’enseignant habilité qui corrigera les épreuves des élèves de son établissement ou des candidats de son secteur, dont les copies lui parviendront. Dans tous les cas, lors de l’épreuve orale, il conviendra que l’élève soit jugé par le professeur de sa classe (qui sera accompagné d’un autre enseignant examinateur).

LanguageCert - 2

Quelles sont les épreuves de la certification allemand ?

Il y a quatre épreuves pour passer la certification KMK, trois à l’écrit et une à l’oral :

  • épreuves écrites (160 min + 2 pauses),
  • compréhension de l’écrit, Leseverstehen (65 minutes, puis 10 minutes de pause),
  • compréhension de l’oral, Hörverstehen (35 minutes ; le candidat écoute un document sonore et répond à un questionnaire ; puis 10 minutes de pause),
  • expression écrite, schriftliche Kommunikation (60 minutes),
  • épreuve orale (15 minutes en tout par candidat),
  • expression orale en interaction (5 minutes) : l’élève se présente et répond aux questions de l’examinateur,
  • expression orale en continu (5 minutes) : l’élève fait un exposé documenté et illustré sur un thème préparé à l’avance et qui a été choisi parmi une liste de thèmes proposés,
  • expression orale en interaction (5 minutes) : l’élève répond aux questions que le jury lui pose à propos de l’exposé qu’il a réalisé.

 

Préparer d’autres certifications allemandes avec GlobalExam

Chez GlobalExam, nous proposons un accompagnement sur mesure pour préparer des certifications en allemand. 

GlobalExam, c’est :

  • un entraînement sur la plateforme en e-learning pour préparer le Bright Deutsch ou le WIdaf,
  • plus d’1 million d’utilisateurs dans le monde,
  • plus de 200 fiches de révisions,
  • plus de 5 examens blancs corrigés (qui permettent d’évaluer le score qui pourrait être obtenu),
  • des tests de niveau pouvant être réalisés en début, milieu et fin de parcours,
  • un parcours d’entraînement libre ou personnalisé,
  • un suivi de la progression avec des statistiques et des corrections d’exercices,
  • une notation disponible pour les professeurs (assiduité, temps passé sur la plateforme, exercices/tests réalisés par les étudiants ou les apprenants).

Pour préparer aux certifications en allemand, nous plaçons les étudiants ou les apprenants dans les conditions réelles :

  • les contenus sont absolument conformes aux examens et épreuves officiels,
  • les scores sont calculés comme lors de l’examen,
  • nous proposons des corrections détaillées des épreuves d’entraînement,
  • nous identifions les compétences linguistiques de l’étudiant ou de l’apprenant.

La certification en allemand est particulièrement recommandée pour tous ceux qui envisagent de travailler en Allemagne ou de collaborer avec une entreprise qui a des contacts avec des germanophones. Cela commence par la certification KMK, dont cet article vous a donné toutes les informations.

Demander une démo
Les rédacteurs de GlobalExam

Article rédigé par Les rédacteurs GlobalExam

Experts de la formation linguistique, formateurs et enseignants, notre équipe de rédacteurs partage avec vous notre passion ! Vous avez aussi des questions, conseils ou messages ?
Dites-nous tout !

20 septembre 2022

L'importance du coaching et du suivi de la formation

Envie d’en savoir plus ?

Demander une démo