<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id={your-pixel-id-goes-here}&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">

Demander une démo

Certification langue espagnole : entraînez vos étudiants

Certification d’espagnol : comment atteindre le niveau 

 

Deuxième langue mondiale pour le nombre de locuteurs natifs, l’espagnol est une langue de communication internationale, au même titre que l’anglais et le français. Parlée non seulement en Espagne et aux Philippines, mais bien sûr, également dans toute l’Amérique centrale et latine, à l’exception du Brésil, sa maîtrise est un atout indéniable d’un point de vue professionnel.
En France, nous sommes nombreux à parler l’espagnol, à différents niveaux. Il peut s’avérer très intéressant de faire certifier ce niveau par un test, notamment dans une optique professionnelle. Différents examens existent pour ce faire. 

Parcourons-les ensemble et découvrons comment réussir une telle certification. 

Dans cet article, vous découvrirez toutes les informations nécessaires pour organiser sa formation, pour choisir et réussir sa certification, et ainsi attester de son niveau en langue espagnole. 

 

Pourquoi certifier le niveau d’espagnol ?

Il existe de nombreuses raisons pour faire certifier son niveau de langue et ses compétences en espagnol, ou celui de ses étudiants :  

Effectuer une année d’études dans une université hispanophone

A l’heure actuelle, les échanges universitaires sont devenus une pratique assez commune et très utile pour permettre à vos étudiants d’être immergés dans une langue étrangère. Dans le cas de l’espagnol, ils peuvent intégrer un apprentissage en langue étrangère dans une université hispanophone, située par exemple en Espagne ou en Amérique latine.
Une certification d'espagnol de leur niveau et compétences en espagnol peut être requise pour l’inscription à ce programme d’échange. Cela dit, même lorsqu’une telle certification n’est pas obligatoire, il serait plus sage de passer un examen dans tous les cas avant le début de la formation. De cette manière, vous vous assurez du niveau et des compétences de de vos étudiants. En effet, s’ils n’avaient pas le niveau, cette année d’échange serait non seulement inutile, mais elle pourrait également être contreproductive et décourager vos étudiants. 

 

Effectuer un stage ou un job d’été en Espagne ou en Amérique latine

Dans le même ordre d’idée, il est préférable et recommandé de faire certifier le niveau d’espagnol de vos étudiants désireux de prendre part à un stage de formation ou d’obtenir un job d’été en Espagne ou dans un pays d’Amérique latine. Une certaine maîtrise de la langue espagnole sera en effet obligatoire pour leur permettre de mener à bien cette expérience. 

En outre, un tel diplôme peut être requis, sous peine de refuser l’apprenant. Autant alors prendre les devants et permettre à vos étudiants de se préparer en avance lors d’une formation dédiée, et non pas dans l’urgence de décrocher un tel stage. 

Travailler dans une entreprise où la langue professionnelle est l’espagnol ou un poste qui nécessite d’en maîtriser un bon niveau

Si vos collaborateurs souhaitent travailler dans une entreprise où la langue professionnelle est l’espagnol, il leur sera nécessaire d’attester de leur bon niveau et de renforcer leurs compétences certaines dans cette langue. Au moment de l’embauche, on leur demandera alors de produire un diplôme attestant de leur niveau professionnel en espagnol.
Même dans une entreprise francophone, on peut avoir besoin d’un collaborateur ayant un certain niveau d’espagnol, dans le cas d’échanges commerciaux avec des pays d’Amérique latine ou l’Espagne, par exemple. Préparez vos équipes en avance, en leur permettant d’attester de leur niveau et compétences professionnels en langue espagnole par un diplôme, au moyen d’un simple examen. 

Quels sont les tests certifiants le niveau d’espagnol ?

On retient quatre examens permettant d’obtenir une certification en langue de son niveau en langue espagnole. Chacun de ces tests de niveau d'espagnol délivre un diplôme obtenu suite au passage d’épreuves variées : 

  • L’examen d’espagnol DELE
  • L’examen d’espagnol Bright Español
  • L’examen d’espagnol SIELE
  • L’examen d’espagnol ELYTE

La certification d’espagnol DELE

Qu’est-ce que le DELE ?

L’examen officiel du DELE délivre un certificat de compétence linguistique à toute personne dont l’espagnol n’est pas la langue maternelle. DELE signifie Diplomas de español como lengua extranjera, soit diplôme d’espagnol comme langue étrangère. Ce diplôme, et la certification de niveau qui en résulte après succès, s’adressent plus particulièrement aux personnes ayant pour projet de se rendre dans un pays hispanophone pour raison professionnelle.

Le diplôme du DELE est très utile en cas de stage, formation en échange universitaire ou emploi dans un pays dont la langue officielle est l’espagnol. En réussissant l’examen de compétence en langue espagnole qu’est le DELE, les portes de l’Espagne et de l’Amérique latine s’ouvrent à vos étudiants, y compris de manière professionnelle.
Par rapport aux autres diplômes de niveau en langue espagnole que nous allons détailler ci-dessous, le DELE a un avantage certain. Il est la seule certification reconnue de manière officielle par le Ministerio de Educación y Cultura de España (le Ministère de l’éducation et de la culture espagnol) et par les instances officielles et institutions de la plupart des pays d’Amérique latine.
Le DELE s’avère donc être un examen officiel très utile. 

 

Les épreuves du DELE

Les épreuves du DELE sont au nombre de deux : une épreuve écrite et une épreuve orale. Cette dernière ayant lieu sous forme d’un échange avec un examinateur. 

L’examen du DELE dure plus ou moins longtemps selon le niveau passé. Par exemple, pour ce qui est de la partie écrite, l’épreuve durera 90 minutes pour le niveau A1. Dans le cas d’un examen de niveau B2, l’épreuve écrite du DELE durera 210 minutes. 

tout savoir sur les certifications

La certification d’espagnol Bright Español

Qu’est-ce que le Bright Español ?

Le Bright Español est un examen de langue qui mesure le niveau de connaissance et compétence en espagnol en contexte professionnel. Il s’adresse à des collaborateurs ou des candidats ayant besoin de faire certifier leur niveau de compétence de la langue espagnole. Le but étant d’utiliser ce diplôme professionnel dans le cas d’une embauche, et ce, à travers le monde.  

Cet examen évalue la compréhension et l’expression écrite exclusivement dans un environnement professionnel. Le Bright Español est composé de deux modules de 60 questions chacun (un pour la compréhension, un autre pour l’expression). En tout, il totalise donc 120 questions et dure environ une heure. 

Le résultat s’exprime par une note de 0 à 5 qui est attribuée presque instantanément après le test et qui correspond au niveau de maîtrise de la langue. En effet, le test s’effectuant par ordinateur, il est corrigé automatiquement. 

 

Les épreuves du Bright Español

Comme on peut l’imaginer d’un test sur ordinateur (et corrigé automatiquement), le Bright Español se présente sous la forme d’un QCM.
Comme pour le DELE, la durée de l’examen dépend du niveau choisi. En l’occurrence, de 45 minutes à une heure dans le cas du Bright Español. 

Pour attester également de son niveau oral en langue espagnole, il est possible de passer le Bright Bliss. Cet examen comporte donc en plus une épreuve orale réalisée en partie face à un examinateur, vérifiant les compétences en compréhension et expression orales. Le candidat devra écouter une conversation, puis répondre aux questions de l’examinateur concernant cette conversation. 

Bien que cette épreuve ne soit pas corrigée par ordinateur, comme on le comprend, le résultat est quand même rendu dans l’heure dans le cas du Bright Bliss, avec encore une fois des notes allant de 0 à 5 et auxquelles correspondent des niveaux en langue espagnole.

Cette rapidité de résultat constitue un avantage notable des examens du Bright Español. Une fois l’examen réussi, le candidat recevra un certificat d’aptitude.  

Comment choisir la certification la plus adaptée à mes apprenants ?

La certification d’espagnol SIELE

Qu’est-ce que le SIELE ?

Le SIELE est un examen de langue espagnole pouvant valider plusieurs niveaux et délivrant un diplôme de même nom. SIELE signifie en effet Service International d’Evaluation de la Langue Espagnole.
L’examen réussi délivre un certificat SIELE. Ce document présente un score de 0 à 1000. Il est établi en additionnant les notes obtenues à chacune des quatre épreuves. Ces dernières ont été pensées par rapport aux niveaux du Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues (CECRL). 

 

Les épreuves du SIELE

Le SIELE Global a une durée de trois heures et comporte quatre tests. Chacun de ces tests est divisé en plusieurs tâches. Il peut y en avoir au minimum deux, et jusqu’à six, selon le test. En tout, le candidat peut obtenir un maximum de 1000 points, soit 250 par test.
Il est également possible de passer l’examen sous forme, non pas de tests, mais de modalités indépendantes. Elles peuvent durer de 15 minutes à une heure dix. A l’exception de celle nommée S4, constituée uniquement de questions d’expression et interaction orales et délivrant au mieux 250 points, toutes les modalités sont notées sur 500. On passe donc une seule modalité pour obtenir un Rapport SIELE noté sur 500 points. Cette configuration permet d’attester d’un niveau dans des domaines précis : expression orale, écrite, compréhension auditive, lecture…  

La note obtenue à l’examen SIELE Global détermine le niveau de langue et de compétence en espagnol : de A1 à C1. On ne passe donc pas un examen spécifique à un niveau, validé ou non. On passe au contraire un seul examen dont le résultat obtenu déterminera son niveau de langue, et donc sa compétence en espagnol. 

 

La certification d’espagnol ELYTE

Qu’est-ce que l’ELYTE ?

L’examen officiel en langue espagnole ELYTE est le quatrième des examens qui font autorité lorsqu’on a besoin d’obtenir un diplôme professionnel de son niveau en langue espagnole. Il évalue les compétences écrites et orales en contexte professionnel et est recommandé notamment aux étudiants. 

On considère l’ELYTE comme un équivalent du TOEIC en anglais. Si on le préconise en premier lieu aux étudiants souhaitant intégrer une entreprise où la langue professionnelle est l’espagnol, il est aussi adapté aux personnes déjà en emploi. En effet, la réussite à l’examen d’espagnol ELYTE permet à vos collaborateurs d’attester de leur niveau d’espagnol au sein d’une entreprise hispanophone ou pour un poste où la langue espagnole professionnelle est requise.
L’ELYTE n’est pas conseillé dans le cadre d’une certification de son niveau en langue espagnole pour des raisons personnelles (tourisme, passion, etc.) Nous allons découvrir pourquoi. 

 

Les épreuves de l’ELYTE

Contrairement aux autres examens vus précédemment, le test de l’ELYTE propose trois thématiques :

  • le monde des affaires,
  • l’actualité journalistique,
  • les sujets de société.

On comprend donc aisément que ce diplôme n’est pas à même de vérifier le niveau de langue espagnole dans la sphère privée. L’examen se compose de deux épreuves faisant chacune appel à trois supports, soit audios, soit écrits, selon l’épreuve. 

L’épreuve orale, d’une durée d’une heure, évalue les compétences du candidat à suivre une conversation professionnelle (avec un lexique précis) à partir de trois enregistrements. 

L’épreuve écrite, quant à elle d’une durée de deux heures, est divisée en trois parties. La compréhension écrite commence par évaluer les compétences en traduction et en compréhension d’un texte avec un contexte déterminé. La deuxième partie teste la richesse et la diversité du vocabulaire professionnel et du lexique d’entreprise. Enfin, la troisième et dernière partie impose au candidat de produire un texte sur une thématique précise, à partir d’un corpus de plusieurs documents. La réussite à l’ensemble des parties du diplôme informe du niveau en langue et des compétences du candidat. 

 

Comment réussir une certification officielle d’espagnol ?

Quatre points sont à garder à l’esprit et à appliquer avec vos étudiants pour les aider à réussir leur formation en langue, et donc leur diplôme d’espagnol

  • réalisez des examens blancs,
  • partagez vos corrections,
  • personnalisez la formation,
  • suivez les progrès.

 

Réalisez des examens blancs

Les examens blancs sont primordiaux pour réussir le véritable test le jour J. C’est presque un non-sens que de se rendre à un examen sans avoir jamais essayé ses conditions lors d’une session d’exercice.
Permettez à vos étudiants de s’entraîner en intégrant dans leur formation en langue le passage de tests blancs qui les mettront en condition, ôteront en partie au diplôme son inconnu, et leur donneront l’occasion de réaliser quelles épreuves sont plus aisées, et quelles autres le sont moins, avant le jour du vrai test. 

Vos étudiants et collaborateurs auront ainsi eu l’occasion d’approcher le plus près des conditions réelles du passage de la certification en langue espagnole. 

 

Partagez vos corrections

La suite logique d’une telle formation en langue est alors de partager avec eux vos corrections. La mutualisation des erreurs et des réussites est un meilleur moyen de progresser que lorsqu’on s'entraîne seul, au risque d’insister trop sur des points acquis et d’oublier d’autres compétences plus importantes.
Passer un diplôme blanc et ensuite ne pas étudier la correction, c’est se priver de la moitié des bienfaits. Vos collaborateurs ou étudiants doivent pouvoir prendre conscience de leurs erreurs, les comprendre et les dépasser pendant leur formation en langue. Ils pourront ainsi renforcer leurs facilités et compétences, et combler leurs faiblesses. 

 

Personnalisez la formation

Les évaluations et les examens blancs ne seront pas que profitables directement à vos étudiants. Optimisez votre formation en langue en étudiant les résultats de vos étudiants. Vous en saurez plus sur le niveau en langue de vos équipes et vous pourrez ajuster et personnaliser leur parcours de formation en fonction des lacunes à combler et des compétences à acquérir. 

 

Suivez les progrès

En suivant les progrès de vos étudiants et collaborateurs, vous pourrez leur rendre compte de la progression de leur niveau en espagnol tout au long de leur formation en langue. Ainsi, au lieu de les laisser étudier dans le brouillard, en ignorant s’ils sont prêts, vous pourrez encourager et motiver vos équipes en les informant de leurs progrès en langue espagnole. Vous pourrez également les récompenser pendant la formation. 

 

A la lecture de cet article, vous avez désormais toutes les cartes en main pour obtenir ou faire obtenir une certification de niveau en langue espagnole. Vous connaissez l’utilité de faire certifier son niveau en langue, mais aussi les différences et les modalités de passage des diplômes du DELE, du Bright Español, du SIELE et de l’ELYTE et savez comment réussir cette certification.

Demander une démo
Les rédacteurs de GlobalExam

Article rédigé par Les rédacteurs GlobalExam

Experts de la formation linguistique, formateurs et enseignants, notre équipe de rédacteurs partage avec vous notre passion ! Vous avez aussi des questions, conseils ou messages ?
Dites-nous tout !

9 décembre 2021

How can e-learning enhance your training programmes?

S'inscrire

Envie d’en savoir plus ?

Demander une démo