<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id={your-pixel-id-goes-here}&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">

Demander une démo

Formateur : compétence professionnelle du CV adaptée à vos apprenants

Quelles compétences professionnelles à inclure dans son CV ?

 

Que dois-je mettre sur mon CV ? Cette question, nous l’avons entendue bien des fois ! Et en effet, il s’agit de faire un CV court, adapté, et qui révèle l’essentiel. Et ce n’est parfois pas si simple !

Vous souhaitez tout savoir sur les compétences professionnelles à inclure sur un CV ? Dans cet article, découvrez :

  •  Quelles sont les compétences professionnelles ?
  •  Comment les évaluer ?
  • Comment les valoriser ?
  • Comment les améliorer ?

Suivez le guide !

 

Qu’est-ce que des compétences professionnelles ?

Le terme de compétence est employé un peu à toutes les sauces aujourd’hui, tant dans le monde professionnel (dans le fonctionnement général de l’entreprise et des valeurs qu’elle promeut, dans son poste de travail, dans l’appréhension de son métier) que dans le monde personnel (dans le rapport à l’autre, dans la connaissance de soi, dans l’expérience que l’on fait du monde).

Comment peut-on définir au juste ce que sont des compétences professionnelles ?

Les compétences professionnelles sont les capacités qui permettent à un collaborateur de prendre en charge une ou plusieurs missions au sein de l'entreprise. Cela implique, pour le personnel, une connaissance fine de son univers de travail, ce qui peut nécessiter une formation particulière à divers moments de la vie professionnelle du collaborateur et de l’entreprise.

Par ses compétences professionnelles, le collaborateur répond aux besoins qu’exige son emploi, c’est-à-dire qu’il met en œuvre ce pour quoi il a été recruté (et qui répond aux besoins de l’entreprise et du marché).

 

Quels sont les types de compétences professionnelles ?

Il existe deux types de compétences professionnelles :

  •  les compétences professionnelles techniques (ou hard skills), qui correspondent à des savoir-faire opérationnels,
  •  les compétences professionnelles comportementales (ou soft skills), qui relèvent davantage du savoir-être et des qualités personnelles d’un collaborateur.

Les compétences professionnelles techniques

Ce type de compétences professionnelles relève à la fois de la formation en langue (formation initiale et formation continue) et de l’expérience du métier. Le collaborateur doit pouvoir, dans son travail, mettre en œuvre des aptitudes et des capacités qu’il a pu développer et qui portent sur des choses concrètes, qu’il doit maîtriser. Il a des savoir-faire qui font de lui un expert dans un domaine donné, et qui correspondent à l’emploi qu’il souhaite occuper. Cela recouvre des éléments variés (mais cruellement importants dans le monde professionnel), comme :

  •  la maîtrise de connaissances spécifiques à un secteur d’activités donné, et des méthodes qui lui sont associées,
  •  la maîtrise de logiciels particuliers (tels que Word, Excel ou Powerpoint, ou encore la suite Adobe, pour les plus basiques),
  •  la maîtrise de la langue française et de langues étrangères (ce qui fait toute la différence entre les candidats).

Les compétences professionnelles comportementales

Les compétences comportementales sont essentielles. Qu’on le veuille ou non, c’est ce type de compétences qui déterminera in fine si le candidat a le profil idéal lors du recrutement (si tant est qu’il ait, bien sûr, toutes les compétences professionnelles techniques qui correspondent à l’emploi proposé). 

Dans le cadre de l’entreprise, il n’y a pas de savoir-faire qui vaille sans savoir-être. Car le collaborateur est sans cesse dans l’interaction avec ses pairs ou avec ses clients. En outre, toute compétence technique n’est rien sans la manière dont on l’utilise. Le collaborateur doit en effet, par exemple :

  • savoir faire preuve d’adaptabilité et de souplesse, pour convoquer ses compétences techniques au moment opportun,
  • savoir faire preuve d’écoute et d’empathie, pour adapter son travail aux demandes de ses interlocuteurs,
  • savoir faire preuve d’autonomie et d’un esprit d’équipe, pour savoir gérer son temps et les ressources propres à chacun pour réaliser un travail de qualité.

Les compétences professionnelles indispensables dans un CV

Il y a certaines compétences professionnelles indispensables, particulièrement recherchées par les recruteurs. Parmi celles-ci, on peut noter :

  •  l’organisation : il importe de savoir hiérarchiser les tâches en fonction de leur importance et de leur urgence,

  •  l’adaptation : le collaborateur doit pouvoir s’adapter à ce qui lui est demandé, en fonction des besoins de l’entreprise et des clients,

  •  la responsabilité : il est important de pouvoir s’engager dans son travail en conscience, en prenant la mesure de son rôle et des conséquences de ses actions,
  •  l’autonomie : le collaborateur doit pouvoir gérer un travail efficacement sans que cela exige un contrôle particulier de la part d’un collaborateur ou d’un supérieur hiérarchique,
  •  la motivation : il est essentiel de se sentir impliqué dans son univers professionnel et de témoigner des ressources personnelles qui sont les nôtres,
  • le travail d’équipe : la vie de l’entreprise exige une collaboration constante, et il est primordial d’avoir les compétences suffisantes pour mener à bien un projet commun,

  •  la capacité d’initiative : le collaborateur est une personne ressource pour l’entreprise et doit montrer, par ses actes, qu’il est un atout dans son univers professionnel,

  •  la gestion du stress : la plupart du temps, il faut accomplir plusieurs tâches en même temps en fonction d’un planning serré, et il faut pouvoir vivre cela sereinement pour accomplir un travail de qualité,

  • l’envie d’apprendre : le collaborateur doit être dans une dynamique de formation ; il a envie de faire bien, de faire mieux, de s’adapter, d’acquérir de l’expérience, de développer ses compétences professionnelles (professionnelles, mais pas que…), d’accroître ses connaissances ; c’est une condition sine qua non pour exister dans le monde de l’entreprise,

  •  la compréhension orale et écrite (en français comme pour les langues étrangères) : tout passe par là ! C’est en effet une compétence fondamentale, car sans cela on est forcément à côté de la plaque… et du travail que l’on nous a confié. Le collaborateur doit donc impérativement affiner ses compétences linguistiques. Dans ce domaine, la formation est essentielle.

formation en anglais : où en est votre organisation ?

Comment évaluer les compétences professionnelles ?

L’évaluation des compétences professionnelles est une démarche permettant à la direction d’une entreprise de mesurer le niveau et la qualité des compétences de ses collaborateurs. Il existe différents types d’évaluation des compétences professionnelles :

  •  l’entretien individuel, qui implique des échanges oraux, qui met en place un jeu de questions/réponses à l’oral, ainsi qu’une mise en situation du candidat ou du collaborateur,

  • l’étude de cas, qui peut être sous format papier ou à l’oral ; l’étude de cas est en lien avec l’activité/métier du collaborateur évalué,

  • l’évaluation traditionnelle, qui invite à répondre à des questions, avec une feuille et un stylo ; puis la personne de l'entreprise chargée d’évaluer les équipes corrige manuellement les évaluations,

  • l’évaluation à distance en ligne, qui offre des propositions et des solutions efficaces grâce à des outils online (comme en e-learning). L’évaluation est alors personnalisable, plus simple et rapide : l’outil s’adapte à l'objectif de l’évaluation, du métier et de l’activité de l’entreprise. Les personnes évaluant le collaborateur n’ont pas besoin de créer les questions/l'évaluation, ni de passer du temps à corriger. En effet, l’outil corrige automatiquement et permet de visualiser les réponses/résultats de chacun des collaborateurs. 

 

Comment améliorer les compétences professionnelles ?

Tout passe par la formation ! Qu’il s’agisse de formation en présentiel, de formation en e-learning, d’auto-formation ou de formation spécifique, l’amélioration des compétences professionnelles passe par l’acquisition d’outils et de connaissances supplémentaires. Voici les spécificités des différents types de formation :

 

La formation en présentiel

il s’agit d’une formation classique, telle que nous la connaissons tous.

 

La formation en e-learning

Il s’agit d’une formation simple et efficace, qui s’adapte spécifiquement à chaque apprenant, par l’intermédiaire d’une plateforme e-learning ergonomique qui propose des ressources et des outils e-learning permettant un apprentissage facilité, personnalisé et pertinent,

Nouveau call-to-action

L’auto-formation

C’est une alternative à ces dispositifs parfois onéreux, qui permet de développer ses compétences théoriques et pratiques en toute autonomie ; mais l’auto-formation peut être démotivante et, surtout, ne bénéficie pas de l’accompagnement d’un formateur,


La formation spécifique

Des programmes de développement personnel aux immersions professionnelles axées sur l’acquisition de compétences précises, c’est un excellent moyen d’élargir ses savoir-faire ; qui plus est, toutes les catégories de travailleurs y ont accès. 

Pour aller plus : découvrez comment créer une cartographie des compétences dans votre entreprise.

Comment mettre en avant les compétences professionnelles ?

Pour valoriser ses atouts, il faut exprimer ses compétences professionnelles et personnelles sur son CV, sans oublier de rédiger une lettre de motivation convaincante. Le tout dans une langue impeccable, cela va de soi !

 

Valoriser ses compétences professionnelles dans son CV

Le candidat peut créer une rubrique spécifique dédiée à ses compétences ou à certaines d’entre elles : en ce cas, il importe que ce soient les compétences les plus significatives, afin de ne pas les noyer et de les mettre en valeur.

Une autre solution consiste à associer les compétences aux différentes expériences professionnelles. Ce choix est plus judicieux lorsque le candidat a peu d’expérience professionnelle ou des expériences disparates. 

 

Valoriser ses compétences professionnelles dans sa lettre de motivation

Une lettre de motivation parfaitement rédigée et mise en page (sans faute de frappe ni d’orthographe) laissera une impression de soin, de rigueur. Des phrases percutantes et des mots bien choisis donneront au recruteur le sentiment que le candidat sait manier et maîtrise des compétences professionnelle en langue anglaise, mais qu’il sait aussi convaincre et argumenter (compétences essentielles tant dans le monde professionnel que dans la sphère personnelle). Et si le candidat évoque avec justesse l’entreprise et ses besoins pour justifier sa candidature, il montrera qu’il est suffisamment débrouillard pour bien se renseigner. 

 

À présent, vous savez tout sur les différents types de compétences professionnelles, et celles qu’il convient d’intégrer à son CV afin de valoriser son expertise et son expérience. Et nous l’avons vu, dans l’expérience métier, la formation est essentielle.

Développement des compétences :

Demander une démo
Les rédacteurs de GlobalExam

Article rédigé par Les rédacteurs GlobalExam

Experts de la formation linguistique, formateurs et enseignants, notre équipe de rédacteurs partage avec vous notre passion ! Vous avez aussi des questions, conseils ou messages ?
Dites-nous tout !

9 décembre 2021

How can e-learning enhance your training programmes?

S'inscrire

Envie d’en savoir plus ?

Demander une démo