<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id={your-pixel-id-goes-here}&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">

Demander une démo

Valoriser le niveau de langue sur le CV de vos apprenants

CV compétences linguistiques : valoriser les acquis de vos apprenants

 

A l’image de l’expérience professionnelle, les compétences linguistiques peuvent faire la différence pour les recruteurs sur un CV.

A l'heure où le marché de l'emploi est de plus en plus sensible aux compétences linguistiques, le traditionnel "lu, écrit, parlé" n'est plus suffisant pour mettre en valeur ses connaissances en langues.

Pour mettre en valeur le niveau de langue de vos apprenants, découvrez :

Entamons ensemble la lecture de cet article pour aider vos apprenants à décrocher l’emploi de leur rêve !

GlobalExam : la formation qui boost les compétences professionnelles

Comment se détermine un niveau de langue ?

Un CV est comme une vitrine dans laquelle vos apprenants déposent leurs compétences professionnelles et linguistiques et leurs expériences sociales ou personnelles. Ils présentent leur profil en se concentrant sur le fond sans pour autant négliger la forme destinée à attirer l’attention du recruteur.

L'objectif ? L’inviter à décrocher son téléphone ou envoyer un courriel parce qu’il veut en savoir plus sur ce candidat.

Quel élément aura alors capté son intérêt, piqué sa curiosité ?  Il existe plusieurs manières de valoriser un parcours de formation, ou des compétences particulières. La maîtrise de l'anglais ou d'une langue étrangère en fait partie et de plus en plus de recruteurs y demeurent attentifs.

Comment vos apprenants peuvent-ils déterminer de façon correcte et honnête d'indiquer leur niveau de compétence en  langue ? Plusieurs options s’offrent à eux. Détaillons-les ensemble : 

1

Évaluation initiale

Elle  apparaît nécessaire à l’amorce du processus de formation pour évaluer le niveau de votre apprenant et dresser un état des lieux de ses compétences linguistiques.

Quel est l’atout d’une évaluation initiale ? Elle permet tout simplement de placer un curseur en cernant les compétences en langue de votre apprenant. Il s’agit d’un repère qui servira par la suite à mesurer sa progression et envisager de nouveaux objectifs à atteindre.

 

2

Évaluation régulière

Elle est la suite logique de l’évaluation initiale. Cette évaluation donne la possibilité d’ajuster si besoin la formation en fonction du niveau linguistique de votre apprenant, de son objectif. Cela lui permettra de s’améliorer, d’ajuster le processus afin qu’il lui soit le plus profitable possible.

 

3

Certification en langue

La certification en langue est la solution la plus pertinente pour valoriser les connaissances linguistiques. Votre apprenant indiquera sur son CV son niveau, attesté par le résultat du test de langue. Il en existe de très nombreuses. En anglais l’une des plus connues est le TOEIC.

Pour le français, le certificat Voltaire fait aujourd’hui référence. Le recruteur disposera d’une donnée quantifiable et surtout attestée par le passage d’un examen officiel. Ce dernier indiquera avec précision le niveau réel de maîtrise et les compétences professionnelles linguistiques acquises par l’apprenant.

Comment choisir la certification la plus adaptée à mes apprenants ?

 

4

Référence au CECRL

Une autre possibilité pour déterminer le niveau de compétences linguistiques consiste à renvoyer au CECRL. Il s’agit du Cadre européen commun de référence pour les langues qui définit précisément le niveau de langue de vos apprenants.

Ce document publié par le Conseil de l’Europe décrit la maîtrise des langues étrangères en six niveaux. Ces niveaux sont répartis de la façon suivante :

A1

Utilisateur élémentaire (niveau introductif ou de découverte) : il communique de façon simple si l'interlocuteur parle lentement et distinctement et se montre coopératif.

A2

Utilisateur élémentaire (niveau intermédiaire ou usuel) : il sait décrire avec des moyens simples sa formation, son environnement immédiat. Il peut communiquer sur des sujets qui correspondent à des besoins immédiats.

B1

Utilisateur indépendant (niveau seuil) : il sait raconter un événement, une expérience ou un rêve, décrire un espoir ou un but. Il peut exposer brièvement les raisons ou explications pour un projet ou une idée.

B2

Utilisateur indépendant (niveau avancé ou indépendant) : il s'exprime de façon claire et détaillée sur une grande gamme de sujets. Il peut exprimer son avis sur un sujet d'actualité et exposer les avantages et les inconvénients de différentes possibilités.

C1

Utilisateur expérimenté (niveau autonome) : il s'exprime sur des sujets complexes de façon claire et structurée. Il démontre manifeste son contrôle des outils linguistiques d'organisation, d'articulation et de cohésion du discours.

C2

Utilisateur expérimenté (niveau maîtrise) : il s'exprime spontanément, très couramment, de façon précise. Il s'exprime en rendant compte des fines nuances de sens en rapport avec des sujets complexes.

Utiliser le CECRL pour indiquer son niveau de langue dans un CV permet d'exprimer plus clairement son niveau de connaissance. De plus, cela rendra le CV plus clair et plus professionnel.

De plus en plus de d'examens en langue font le lien entre les résultats de leurs tests et le niveau de langue du CECRL. Par exemple, le TOEIC a établi un référentiel de niveau en fonction du score obtenu à l'examen :

Score obtenu

Niveau du CECRL

120 pts

A1
Utilisateur Elémentaire - Débutant

225 pts

A2
Utilisateur Elementaire - Intermédiaire

550 pts

B1
Utilisateur Indépendant - Niveau Seuil

785 pts

B2
Utilisateur Indépendant - Avancé

945 pts

C1
Utilisateur Expérimenté - Autonome

Bon à savoir : pour augmenter l'aisance en langue de vos apprenants, travaillez la compétence pragmatique en anglais ou en langue cible.

Comment indiquer les compétences linguistiques sur un CV ?

Selon la situation de votre apprenant, il pourra valoriser ses compétences en langue de différentes manières.

Les mentions "niveau scolaire", "bilingue" ou "langue maternelle" ne suffisent pas pour donner une idée précise du niveau de langue. Utiliser les critères du CECRL permettra au recruteur d'identifier précisément ce que le candidat est capable de faire. Il convient évidemment d'indiquer son niveau pour chaque langue pratiquée et maîtrisée.

Si votre apprenant a passé une certification, mentionner le résultat renforcera la crédibilité son CV. Les recruteurs pensent souvent que les candidats surestiment leur niveau de langue. Indiquer le résultat d'un test de langue donne une indication objective et fiable sur les compétences en langue.

Il indiquera suffira d'indiquer sur son CV le nom du test et le score obtenu sur le total de points engagés.

Par exemple :

  • 860/990 en anglais pour le TOEIC,
  • 500/1000 pour le certificat Voltaire.

Pour mettre en valeur les compétences en langues de vos apprenants, indiquez-leur de créer une rubrique "Langues". La création d'une rubrique indépendante attirera plus facilement l'oeil du recruteur et rendra aussi le CV plus lisible.

Dans cette rubrique, il est conseillé de trier les langues par niveau de maîtrise. Commencer par la langue la mieux maîtrisée permet de mettre en avant les langues qui sont réellement des atouts pour le poste.

Si vos apprenants cherchent un emploi dans lequel la maîtrise des langues est un point essentiel, créer une rubrique leur permettra également de mettre en valeur leurs expériences dans un contexte international et à l'étranger.

Enfin, ajouter la ou les langues maîtrisées dans le titre du CV permet d'attirer tout de suite l'attention du recruteur.

Les avantages des compétences linguistiques dans un CV

Compétences linguistiques sur un CV : quels avantages ?

En mentionnant leurs compétences en langues sur leur CV, vos apprenants pourront montrer ainsi l’étendue de leur champ de compétences. Ils n'auront pas besoin de se limiter à leur parcours de formation ou aux différentes expériences et professionnelles vécues ou compétences professionnelles d'anglais.

Les quatre compétences linguistiques (expression et compréhension orale et écrite) seront déterminantes s’ils visent un poste à l’étranger ou dans une entreprise qui possède une dimension internationale.

L’anglais est une compétence particulièrement recherchée. La connaissance de l'anglais est un pré-requis dans de nombreux secteurs tels que le tourisme, l'hôtellerie ou le commerce de luxe.

Cependant, d'autres langues peuvent également se révéler très valorisantes sur le CV de vos apprenants. Certaines langues étrangères dites langues rares demeurent très prisées dans certains secteurs d’activité, à l’image du chinois, de l’allemand ou du russe.

Autre avantage, cela permet à l’apprenant de se démarquer des autres candidats. Et par temps de crise économique comme nous le vivons actuellement, c’est un élément à ne pas négliger !

Si votre apprenant est  bilingue ou trilingue, cela fera partie des éléments qui pourront arrêter le regard du recruteur qui envisagera ainsi de lui proposer un entretien d'embauche.

Vous l’aurez compris, mentionner son niveau de langue étrangère sur un CV est toujours un atout capable de faire toute la différence. Cela permettra à votre apprenant de marquer des points dans son CV et peut-être décrocher l’emploi de ses rêves.

 

Découvrez également :

Demander une démo
Les rédacteurs de GlobalExam

Article rédigé par Les rédacteurs GlobalExam

Experts de la formation linguistique, formateurs et enseignants, notre équipe de rédacteurs partage avec vous notre passion ! Vous avez aussi des questions, conseils ou messages ?
Dites-nous tout !

9 décembre 2021

How can e-learning enhance your training programmes?

S'inscrire

Envie d’en savoir plus ?

Demander une démo